Nos skieurs de fond à l’étranger…

Ils n’arrêtent pas, nos fondeurs ! Et les derniers résultats montrent, si besoin était, que les skieurs de fond du Comité « s’exportent » très bien…

Dimanche 28 janvier / La Marcialonga (Italie) : une course de 70km en style classique, très prisée en Italie. Franck Malchiodi (ASCO) a parcouru les 70km en 4h et termine 782ème sur 6000.

Samedi 3 février / Toblach Cortina (Italie) : course de 50km en style classique. Franck Malchiodi (ASCO) termine 188ème / 843 en 3h45.

Dimanche 4 mars / Vasaloppet (Suède) : la course mythique ! Peut-être la plus célèbre au monde, celle que tout fondeur se doit de faire… 90km en style classique entre Sälen et Mora en Suède. pas moins de 15.800 participants et chaque année les inscriptions sont closes en 2 minutes ! Jean-Claude Sallet (CSCP) a réussi ce beau challenge et pour sa première participation, boucle la course en 7h22 à la. 4847ème place.  Jean-Claude a été très heureux de faire cette épreuve mythique, avec de bonnes conditions malgré la petite neige tombante. L’organisation est au top, le seul bémol c’est le manque de variétés dans le profil et un paysage monotone. Bravo à lui !

Dimanche 4 mars / Mara (Suisse) : la MARA (pour MArathon des RAsses) est une des courses de ski de fond les plus populaires de Suisse. Le marathon se dispute sur une grande boucle de 42km en style classique. Pascal Schneider (ASCO) y a participé  en portant fièrement la nouvelle combinaison du comité. Le temps était idéal pour cette 48ème édition au coeur du Jura Vaudois. Soleil au rendez-vous mais réchauffement annoncé en cours de journée : un casse tête pour trouver la bonne formule au niveau du fart de retenue. Pascal fait le pari d’utiliser uniquement la poussette, mais avec le soleil, la neige se transforme et la retenue est beaucoup plus délicate à mi parcours ! La fin de course est donc compliquée surtout dans les montées où il faut passer en canard… Mais la satisfaction est là à l’arrivée malgré les problèmes de skis, car la boucle est variée sur tout le parcours, et le panorama exceptionnel à l’arrivée aux Rasses avec vue sur toute la chaine des Alpes. Pascal boucle les 42km en 3h34, à la 98ème place (160 partants).

Comments are disabled